17 & 18 juillet – L’arrivée

18 07 2011

Quelle péripétie qu’un voyage en avion!  Étant dans mes toutes premières expériences aériennes, je crois que le fait de voir les ailes de notre avion effectuées des flexions dignes d’un contorsionniste m’a beaucoup étonné.  Bien-sûr, une question m’a aussitôt brûlées les lèvres: heu… Est-ce que c’est normal que les ailes de notre avion soient molles?

Je crois qu’il n’y a aucun mot assez explosé, farfelue, extravagant ou  »peté flyer », si vous me permettez l’expression, pour décrire le sentiment rassembleur et d’appartenance, l’impression du travail accompli et le bonheur pur et dure que le groupe ressentait lorsque, par le haut-parleur digne d’une école secondaire, une voix plutôt blaser nous a dit: Ladies and gentleman, if you’re looking at your right, you can see the first island of Hawaii.  Soudainement, nous avions tous rajeunis de dix ans et on regardait tous à travers la vitrine du magasin pour voir le vélo rouge qui nous faisait rêver depuis plus d’un ans!

Bien que aucune vahiné parfumée nous ai accueilli avec des colliers de fleurs, la beauté de l’endroit n’avait d’égale que le soleil à nos yeux!  Bien-sûr, la location de voiture n’a pas été sans mal mais l’auberge est tout-à-fais exquise!  Le garçon à l’accueil nous a souhaité la bienvenue avec une noix de coco qu’il a cueilli la journée même!  Nos chambres sont propres et agréable bien que peuplé d’une tribu étrangère qui ne semble pas parler plus qu’un lave-vaisselle! En effet, on partage une de nos chambres avec trois personnes qui semblent sympathique à première vue mais qui, à côté d’une carpe, manque cruellement de conversation!

À notre horaire, le 18 était une journée libre, consacrée à la découverte culturelle et sociale de l’île d’Oahu!  Plusieurs on découvert le goût saler de la mer, la beauté d’un monokini et la difficulté de monter sur une planche de surf.  D’autre on tenter d’atteindre le jardin botanique sans succès apparent car, bien que ce soit une île, il en reste tout de même que en gougoune, il s’avère ardu de faire 15 km à pied!  Quelques un ont aussi découvert le poisson emblème de Hawaii, le Humuhumunukunukuapuaa… Pardon? Ce poisson ressemble à une Doris (finding Nemo) grise qui se serait prise la bouche dans un aspirateur avec un nom à coucher dehors!

Finalement, c’est sur une touche hawaiienne que je vous souhaite le bonsoir, un daiquiri m’attend sur la terasse du bar Chez Lulu!

Mahalo!

Justin Roy Dupuy

Publicités

Actions

Information

2 responses

19 07 2011
jeannot beau papa de Lisabelle

content d’avoir de vos nouvelles, profiter bien de toutes les occasions de découvertes

22 07 2011
Josée-Anne Turmel

Super Pour votre arrivée! Je vous souhaite un bon voyage et de vivre pleins de belles expériences! À bientôt collègue polytechnicien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s