30 juillet

31 07 2011

La journée du 30 juillet avait pour thème l’astronomie. Il faut bien dire qu’Hawaii, avec ses sommets volcaniques de plus de 4000 mètres d’altitude, représente un emplacement de premier choix pour l’observation de l’Univers et de ses myriades d’objets célestes.

 

Notre destination n’était rien de moins que le Mauna Kea, un ancien volcan de 13 796 pieds (4 205 mètres) d’altitude, soit le plus haut sommet de l’archipel hawaiien. Le Mauna Kea est en fait la plus haute montagne du monde à partir de sa base qui est située sous le niveau de l’océan.

 

Notre journée débuta par la location de 4×4, obligatoires à l’ascension du volcan. On se dirigea ensuite au Onizuka Center for International Astronomy Visitor Information situé à 9 300 pieds (2 800 mètres) sur les flancs du Mauna Kea afin de s’acclimater à l’altitude, et ce, au moins une heure avant d’effectuer la montée vers le sommet de la montagne. En effet, au sommet du volcan, l’oxygène se fait plus rare et n’est plus que de 60%, ce qui peut entraîner des maux de tête, des étourdissements, des nausées, etc.

 

On fût alors accueilli par deux astronomes du Canadian-France-Hawaii Telescope (CFHT). Ces derniers étaient nos guides pour une visite VIP de leur télescope de recherche. Rempli d’excitation, le groupe entra dans leur SUV pour effectuer l’ascension finale. Au sommet, à 13 796 pieds, un paysage surnaturel nous attendait : un terrain désertique sous nos pieds, un plancher de nuages à l’horizon (eh oui, on était au-dessus des nuages!), et 13 immenses dômes métalliques dispersés sur le volcan et contenant chacun un télescope destiné à l’observation des grandeurs de l’Univers. Lors de notre visite du CFHT, nous avons eu la chance d’entrer dans la salle de contrôle et de visiter l’enceinte contenant le télescope au miroir de 3,6m de diamètre. Les astronomes nous ont ainsi expliqué le fonctionnement complet de l’engin et le but de leur recherche.

 

Par la suite, on se rendit à pied au lac sacré de la montagne. On raconte que lorsqu’une femme met au monde un nouvel enfant, elle vient jeter le cordon ombilical dans le lac sacré du Mauna Kea, ce lac étant lui-même le lien entre la Terre et le Ciel. Cette courte randonnée d’une 20aines de minutes nous a permis de constater à quel point le manque d’oxygène en altitude est exténuant et rend difficile tout effort physique.

 

Enfin, du haut de nos 4 205 mètres, à une température frôlant le zéro Celsius, on observa le coucher de soleil. Le spectacle qui s’est offert sous nos yeux est unique au monde. Le soleil disparaît sous les nuages et nous fait découvrir une palette de couleurs impressionnante, du rouge éclatant au orange métallique, en passant par les dégradés du jaune solaire au bleu du ciel. Puis, la nuit tombe, et le soleil laisse place aux cieux étoilés desquels nous avons pu observer des milliers d’étoiles et une multitude d’objets célestes à partir de petits télescopes situés au centre des visiteurs. Une journée remplie d’émerveillement…

 

Jérôme Pepin

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s